Parmi les innombrables critères qui établissent votre positionnement dans les pages de résultats de recherche, plus couramment appelées en langage SEO "SERPs" pour "Search Engine Result Pages" (rien à voir donc avec les serpes des quelques druides un peu perchés – au propre comme au figuré - que l’on trouve en forêt de Brocéliande…) il y en a un qui n’a cessé de prendre de l’importance depuis 2010 : le « PageSpeed » qui évalue la vitesse de chargement des pages, aussi qualifié de « critère de performance ». Cette importance est en grande partie due à l’accroissement de la navigation web sur mobile.

Optimiser la vitese d echargemeent de votre site WordPress ou JoomlaGoogle a ainsi mis en place un outil en ligne : PageSpeed Insights qui va vous permettre de savoir si votre site répond à ce critère. Il vous signale dans la foulée les éléments à corriger. Cet outil va vous donner une note sur 100 à la fois pour l’affichage sur écran d'ordinateur et sur mobile.

Maître Google considère que vous êtes un bon élève dès lors que votre score dépasse les 85/100 soit au minimum 17/20.
Et c’est là qu’on voit que les ingénieurs de Google ont toujours été des "premiers de la classe". Ouin, ouin, Maman, je n’ai eu que 16,5/20 à mes calculs d’intégrales ! Je veux mouriiirrr ! (Paul-Henri, 11 ans, 2ème année de Math Sup').

Selon votre score vous aurez aussi droit à une couleur : (ils doivent bien aussi penser aux béotiens que nous sommes...)
Rouge : va chercher ton bonnet d’âne et copie-moi 100 fois « Je dois supprimer les CSS et JavaScripts qui bloquent l'affichage au-dessus de la ligne de flottaison »
Orange : passable, peut mieux faire (ça ne vous rappelle pas quelques souvenirs de bulletin scolaire ?)
Vert : bravo Paul-Henri, voici ton image avec Larry Page et Sergueï Brin faisant du tandem à Mountain View (un collector)

Vous venez de faire le test et patatras, vous êtes dans le rouge ! Bon, pas de panique. Pas la peine d’aller noyer votre peine au bistrot avec un petit rouge (justement). Pourquoi ? 1/ trop d’alcool : c’est pas bien. 2/ le PageSpeed n’est qu’un critère parmi d’autres, parmi lesquels on trouve le netlinking (en particulier les liens entrants en quantité et qualité), le contenu et sa fréquence d’ajout, les critères on-page (titre des pages…), le référencement local, les partages sociaux, et des tonnes d’autres…

Bref, un site "lent" ne signifie pas que vous allez systématiquement dégringoler dans le classement. En gros, Maître Google distribue un bon point si vous respectez son critère, rien si vous ne le respectez pas et parfois un mauvais point, appelé "pénalité " si vous avez triché (même malgré vous). Le référencement de votre site internet dépend au final des « bons points » que vous avez amassés, certains bons points ayant bien sûr plus de "poids" dans le calcul final.

Quels sont les arguments mis en avant par Google en faveur de ce critère de classement ?
C’est bien sûr et toujours la fameuse "expérience utilisateur" ; l’algorithme de Google voulant se rapprocher le plus possible du comportement humain (dit comme ça, ça fait un peu peur non ?). Un site trop lent va décourager les internautes (et pif paf dans le pif le "taux de rebond" et re pif-paf le "taux de conversion" si vous avez un site e-commerce). Plus de 3 secondes d’attente et c’est déjà 40% des visiteurs qui vous quittent. Et puis, ne soyons pas naïfs, Google y trouve aussi (et d'abord) son intérêt, ne serait-ce que techniquement, dans le temps nécessaire à l’indexation. Et comme le temps c’est de l’argent…

Passée cette brillante entrée en matière, voyons maintenant les plugins qui devraient vous permettre de passer « au vert ». Dans son outil PageSpeed Insights, Google vous donne des suggestions pour améliorer vos performances. Parmi ceux-ci on va trouver : la mise en cache du navigateur et la compression des fichiers .css et .js en « gzip », l’optimisation du poids des images (souvent le plus gros fléau)  et l'optimisation de vos ressources JavaScript et CSS liées au codage, considérations très techniques qui vous donneront l’impression d’être passé soudainement dans la matrice.

Optimiser les performances de votre site WordPress ou Joomla

MISE EN CACHE ET COMPRESSION GZIP

Dans Joomla, la mise en cache et la compression GZIP sont des fonctions natives ; il faut donc les activer dès que vous passez en phase de production (dans « Système > Configuration », onglet "Système" et onglet "Serveur").

Dans WordPress il faudra passer par une extension. Je vous recommande W3 Total Cache, plus complet et efficace que WP Super Cache pourtant plus populaire. Il dispose par exemple d'une fonction de "minification" du code qui réduit la taille des ressources HTML et CSS. Le "top du top" est certainement WP Rocket, une extension payante (et française) avec laquelle vous obtiendrez des résultats spectaculaires, mais assez coûteuse ($39). Le plugin intègre néanmoins des fonctions supplémentaires d'optimisation des images et de certaines ressources.

W3 Total Cache


OPTIMISATION DES IMAGES

Voici un excellent plugin disponible sur WordPress, Joomla et Magento (le leader mondial des CMS dédiés e-commerce) et surtout enfantin d'utilisation. ImageRecycle va réduire le poids de vos images (et fichiers PDF) de façon drastique et sans perte de qualité et cela, quasi automatiquement. Vous disposez d'un essai gratuit limité à 15 jours / 100MB de réduction de poids d'images. Pour augmenter vos quotas, les prix restent très raisonnables (par exemple $10 pour 1GB et $20 pour 3GB) tout en sachant que vous pouvez toujours faire le choix des images à optimiser. 

ImagesRecycle


OPTIMISATION DES RESSOURCES CSS ET JAVASCRIPT

JCH Optimize existe pour WordPress et Joomla ainsi que Drupal et Magento. C'est un "freemium" mais qui obtient d'excellents résultats dès sa version gratuite, en réduisant le temps de réponse du serveur significativement. De plus, il est stable et généralement fiable (j'ai testé de nombreux plugins d'optimisation qui en combinant les CSS et JavaScript mettaient littéralement le bazar dans le site). A l'instar de WP Rocket, sa version payante ($29) propose aussi l'optimisation d'images, entre autres options.

JCH Optimize

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.